Tes doigts sur mon épaule

 

Tes doigts ont effleuré mon épaule,
Ma peau t’a réclamée davantage.
Ce regard, tes paumes,
Sous des airs de mirage
J’ai compris ton langage.

Il n’y avait plus rien à dire
Mais tout
          à s’offrir
Nous avons tant de rêves,
d’envies
         murmurées du bout des lèvres.

Quelque chose a changé, a éclos.
Dans mes souvenirs, on trouve encore
ton souffle
         en échos,
ta main sur ma joue,
mon visage réfugié dans le calme de ton cou.

D’infimes vérités merveilleuses,
Partagées entre deux âmes orageuses.

Emeline HAUW

©2022 CMCAS Valenciennes I Conditions Générales d'Utilisation

Nous contacter

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?