Apprivoisement

 

En dessous des branches d’un chêne centenaire,

Le soleil impuissant ne peut nous déranger

Et les sobres reflets du feuillage orangé

Mettent en lumière ton charme débonnaire

 

Assis face à face, je suis impressionné.

Je détaille tes mains, ta bouche, ton sourire

En dégustant chacun de tes éclats de rire

Comme on reçoit l’oeuvre d’un peintre passionné.

 

Nos dermes se cherchent, nos deux coeurs se découvrent,

Nos esprits vont plus loin que les mots prononcés

Mais le soir arrive, il nous faut renoncer

 

Je m’allonge dans l’herbe et la nuit me recouvre.

Déjà dans mes rêves ton visage apparaît

Me faisant détester ce qui m’en tirerait.

 

Lucas CONROUX

©2022 CMCAS Valenciennes I Conditions Générales d'Utilisation

Nous contacter

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?