Pour toutes les aides séniors, le montant est déterminé selon les ressources.

 

Aide ménagère à domicile

Aide financière pour ceux employant un salarié de servie d’aide à la personne à domicile. Soumise à condition de ressources et pouvant financer jusqu’à 30h par mois

Hébergement temporaire

Prise en charge d’une partie du coût d’un séjour dans un établissement assurant un hébergement temporaire suite à une hospitalisation, à l’absence momentanée de la ou des personnes aidantes, de travaux dans le logement d’habitation principale. Soumise à condition de ressources et limitée à une prise en charge de 20 jours par an.

Secours à l’hébergement

Réservé aux pensionnés placés dans des établissements collectifs non agréés par l’aide sociale et dont les ressources sont insuffisantes pour couvrir les frais d’hébergement. Soumise à condition de ressources dont le montant maximum peut atteindre 600€ par mois. Aide versée après la participation des obligés alimentaires.

CESU : Chèque Emploi Service Universel

La participation de 2,50€ de la CMCAS est limitée aux 100 premiers CESU commandés.

Le Chèque Domicile Universel vous permet soit de rémunérer et déclarer des salariés occupant des emplois entrant dans le champ des services à la personne, soit de régler la facture d’une prestation fournie par un organisme agréé (Entreprise, association prestataire de services à la personne) ou par une structure d’accueil collectif (crèches, haltes-garderies…).

Les mesures concernant le Chèque Domicile Universel sont les suivantes :

• Valeur du chèque : 15,00 €
• Participation CMCAS : 2,50 €
• Participation agent : 12,50 €
• Limité à 100 chèques par an à 12,50 €

Pour votre information :
Internet :
www.cesu.urssaf.fr
www.chequedomicile.fr

Téléphone :
Centre National du Chèque Emploi Service Universel
CNCESU : 0 820 868 584

PAP : Plan d’Action Personnalisé

Le 1er Janvier 2015 verra la mise en application du Plan d’Actions Personnalisé (PAP). Son objectif est de favoriser
le maintien à domicile des inactifs en les aidant à effectuer les principales tâches du quotidien.
Tous les bénéficiaires ne peuvent pas prétendre au PAP.
Voici un tableau récapitulatif vous permettant de connaître vos droits.

MA SITUATION AI-JE DROIT AU PAP ?
Ouvrant droit retraité des IEG et leur conjoint à charge (+ de 55 ans) OUI
Veuf/veuve d’agent (+ de 55 ans) ne percevant pas de pension personnelle OUI
Veuf/veuve d’agent (+ de 55 ans) percevant une pension personnelle NON (dans ce cas, se rapprocher des caisses de
retraite versant la pension personnelle)

Garde à domicile

Personne assurant la surveillance et les soins à apporter au patient sortant de l’hôpital et/ou dont les proches sont momentanément absents. Les Activités Sociales assurent une prise en charge limitée à 6 mois par demande et par année civile. Soumise à condition de ressources

Amélioration de l’habitat

Aide au financement de travaux d’aménagement et d’adaptation du logement favorisant le maintien à domicile. Soumise à condition de ressources. Son montant est fixé annuellement par la CNAV (2 052 € pour 2012) et attribué une fois tous les 5 ans.

Téléassistance

Système d’appel à distance permettant un signalement et une assistance à distance en cas de difficulté. Ce dispositif favorise la tranquillité des bénéficiaires et leurs proches. Soumise à condition de ressources, en fonction du barème en vigueur.

La CSMR : Couverture Supplémentaire Maladie Retraités

La Couverture Supplémentaire Maladie Retraités (CSMR), c’est quoi?

Les changements de statut des entreprises des IEG ont conduit les employeurs à transformer le statut d’inactivité de service en retraite. Une telle situation a conduit à la renégociation de tous les accords ayant un lien avec les inactifs et les ont systématiquement exclu des nouveaux accords (régime santé, prévoyance, CSM…).

Malgré les interventions des fédérations syndicales lors de la négociation sur la couverture supplémentaire maladie des salariés de la branche (CSM) qui sera mise en place à compter du 1er janvier 2011, les employeurs ont refusé d’apporter leur contribution financière pour les retraités.
Si la CSM obligatoire représente une avancée sociale pour les actifs, l’exclusion des retraités met en cause la solidarité intergénérationnelle, l’égalité de traitement retraités/Salariés.
Cette décision des employeurs peut mettre en difficulté nos collègues retraités dans une période de vie où les dépenses de santé sont plus importantes. A partir du 1er janvier 2011, le remboursement du forfait hospitalier et de la chambre individuelle sera pris en charge par la CSM uniquement pour les actifs.

Les fédérations syndicales ont donc demandé aux organismes des activités sociales de construire une Couverture Supplémentaire Maladie des Retraités (CSMR) de la branche. Objectifs : égalité de traitement, continuité du niveau des prestations santé, solidarité.
Il s’agit de garantir à tous les inactifs une grille de prestation de haut niveau, marquant même un progrès en faisant diminuer le reste à charge des retraités. Pour cela les activités sociales doivent redéployer les fonds consacrés au remboursement du forfait hospitalier et de la chambre particulière (des actifs et des inactifs). Il s’agit à partir du premier janvier 2011 de consacrer la totalité de ces 27 m€ pour garantir à tous les retraités, le même niveau de prestation que celui des actifs et d’organiser une gestion solidaire pour moduler la participation du 1% au financement de la cotisation de la CSMR en fonction du coefficient social de la famille.

Plus d’info : dans votre espace Activ! et sur http://www.mutieg.fr/

Nous contacter

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?